Florence, l’Art de la Pose

stephanecasali-1-1
Florence Rivière, par Stéphane Casali

Également photographe et comédienne, Florence Rivières (anciennement connue sous le nom de Sirithil) (site internet ICI, page Facebook ICI) pose en tant que modèle depuis 2009 dans des univers variés, incluant des mises en scènes historiques. Diplômée d’une licence de philosophie, elle y associe son expérience de modèle alternatif dans l’écriture d’un livre, « L’art de la pose – Osez le narcissisme » (site internet ICI, page Facebook ICI), qui se veut un guide pratique autant qu’un essai critique sur notre rapport au corps et à l’image dans la société.

1-sophieboss-2

Vous pourrez retrouver Florence pendant la CosConv :

** SAMEDI 10 décembre 2016 **

11h: Photo : l’Art de poser (conférence) (n°07)
Florence Rivières vous donnera des tips pour mieux réussir vos shootings photo, parce qu’être photogénique est quelque chose qui se travaille. Elle vous indiquera aussi comment travailler l’image que vous projetez en photos.

v-comtesselea-1

Delphine : touche-à-tout du costume

Costume viking
Tenues danoises

Delphine Lambert-Fourmont est titulaire d’un DEA de littérature francophone et anglophone (Paris IV-Sorbonne), son mémoire portait sur la littérature fantastique anglo-saxonne, son public et les mutations du genre du XIXe au XXe siècle. Passionnée d’histoire et touche à tout, elle a commencé la reconstitution il y a une douzaine d’année : d’abord 1350-1380, puis viking danois et Varègue IXe-Xe siècle. Elle a commencé plus récemment à explorer la Belle Epoque, la 1ère Guerre Mondiale et les années 20. Elle s’intéresse aussi à tous le aspects de la fantaisie, et son goût pour la littérature du XIXe siècle et d’anticipation l’ont conduit au Steampunk, sur lequel elle s’efforce de développer sa créativité !

***

Vous pourrez retrouver Delphine pendant la CosConv :

** DIMANCHE 11 décembre 2016 **

10h : Évocation ou Reconstitution ? (Table-Ronde) (n°38)
Plusieurs figures de la reconstitution et de l’évocation (Tina Anderlini, Irène Bellot, Sébastien Passot, Delphine Lambert-Fourmont, Fanny Wilk) seront réunies autour d’une table pour  tenter de définir ces termes, expliquer leurs démarches et leurs limites. Et surtout, répondre à vos questions !

14h : Faire du costume un Art de vivre (Table-Ronde) (n°50)
Plusieurs figures du costume (Carmen Nguyen-Cenalmor, Olympe de Bagatelle, Jean-Baptiste Loubet, Delphine Lambert-Fourmont, Ivy) seront réunis autour d’une table pour vous expliquer comment le costume fait partie intégrante de leur vie quotidienne : métier, façon de s’habiller, intérieur, amis, amour, etc.  Ils vous expliqueront comment le costume a changé leur vie, parfois de manière un peu trop intrusive !

16h : Le Costume viking Danois (démonstration de 20 personnes max) (n°62)
Delphine Lambert-Fourmont vous fera une démonstration de costume viking danois porté sur elle : liste des pièces, façons de les porter, matières, coupes, techniques… Elle fera aussi des parallèles avec les tenues masculines qui possèdent de nombreux éléments communs avec la tenue féminine. Elle vous montrera aussi une tenue varègue pour que vous puissiez voir les spécificités de chacun.

Tenue varègue
Tenue varègue

Miss Elli, de la scène aux Highlands

dsc_0011

 

Tout d’abord élève d’ESMOD, Mathilde Robert a choisi très vite de faire du costume de théâtre et a donc intégré l’ENSATT (anciennement Ecole de la Rue Blanche) section « costumes », où elle a appris pendant trois ans à créer et fabriquer des costumes pour le théâtre et le cinéma en étudiant des vêtements, des dessins de mode et des patrons d’époque, tout en incorporant les desiderata du costumier et les contraintes des comédiens. Le sur-mesure est donc devenu sa spécialité.

Elle a d’abord travaillé pour le théâtre et le cinéma, puis pour le Théâtre du Capitole et l’Opéra de Bordeaux. Depuis 2010, elle a sa propre entreprise, Miss Elli (page Facebook ICI, site Internet ICI), où elle fabrique des vêtements sur-mesure, pour tous les jours, les grandes occasions et les occasions costumées. Rien ne lui plaît plus que de réussir à transformer l’idée de son client en un vêtement qu’il aura plaisir à porter.

***

Vous retrouverez Mathilde lors de la CosConv :

** SAMEDI 10 décembre 2016 **

14h : Le costume Écossais (conférence) (n°16)
Mathilde Robert (Miss Elli) vous livrera le fruit de ses recherches sur les costumes écossais : origines, formes, évolutions, modes, motifs… L’occasion d’en apprendre plus sur ce pays mythique et de tordre le cou à pas mal de légendes sur le sujet !

16h : Essayage d’une toile (démonstration) (n°32)
Mathilde Robert (Miss Elli) accueillera une de ses clientes en votre compagnie pour l’essayage d’une toile de robe.  Elle pourra vous expliquer comment elle a créé cette toile et vous la verrez effectuer les gestes habituels d’une couturière pour vérifier que le prototype soit parfaitement adapté à la morphologie de sa cliente, et éventuellement faire quelques retouches avant de se lancer dans la création de la robe proprement dite.

** DIMANCHE 11 décembre 2016 **

12h : Pièces Anciennes (TR) (n°45)
Plusieurs figures du costume aux profils très différents (Mathilde Robert, Sébastien Passot, Ségolène Bonnet) seront réunies autour d’une table pour vous parler de costumes anciens : Où les trouver ? Faut-il les acheter ? Quel est le bon prix ? Quels pièges éviter ? Comment les stocker ? Peut-on les porter ?… Et surtout, ils seront là pour répondre à vos questions !

clans_of_the_scottish_highlands_1847_plates_154_plate_002
Costume traditionnel du clan écossais Cameron
gn_tempus_0891
Costume réalisé par Mathilde

Rita, une colombe passionnée d’Afrique

rita-tatai-atelier-la-colombe-cp-thomas-kuchel

 

Rita confectionne des costumes depuis plus de 40 ans et a été intermittente du spectacle vivant (théâtre, ballet, opéra…) pendant 20 ans avant de diriger l’Atelier « La Colombe » depuis 15 ans (page Facebook ICI et Blog ICI). Elle crée des costumes pour le spectacle (ballet, théâtre, cirque) ainsi que pour les entreprises et les particuliers (parc d’attraction, carnavaliers vénitiens, tenues XVIIIe, XIXe, cosplay, fantaisie, danse orientale….). L’atelier, situé à Strasbourg a actuellement 1000 costumes en location fabriqués avec amour sur une trentaine d’année et possédera un stand lors du marché de la CosConv.

L’autre passion de Rita est l’Afrique, et c’est la raison pour laquelle elle parlera de ce sujet samedi soir, en alliant Afrique ET costumes.

***

Vous retrouverez Rita lors de la CosConv :

** SAMEDI 10 décembre 2016 **

12h : Les métiers du costume (Table-Ronde) (n°11)
Plusieurs costumiers (Sébastien Passot, Cassandre Desbarbieux, Rita Tataï, Stéphanie Wahli, Stéphane Bergiers) seront réunis autour d’une table pour vous expliquer leur parcours (qu’ils soient diplômés ou autodidactes), leurs difficultés quotidiennes et leur bonheur de vivre de leur passion. Et surtout, répondre à vos questions !

15h : Vivre du costume (Table-Ronde) (n°23)
Plusieurs costumiers (Cassandre Desbarbieux, François Tamarin, Carmen Nguyen Cenalmor, Rita Tataï, Stéphane Bergiers, Fanny Wilk) seront réunis autour d’une table pour vous expliquer leur parcours (qu’ils soient diplômés ou autodidactes), leur statut juridique (auto-entreprise, EURL, …), leur travail en solo ou en atelier, la gestion des clients, les difficultés (financières, relationnelles,…) dans lesquelles on peut tomber. Et surtout, répondre à vos questions !

17h : Les grandes lignes du vêtement et du costume en Afrique (conférence) (n°35)
L’Afrique, c’est 30 millions de kilomètres carré, 1 milliard d’habitants, 54 pays reconnus par la communauté internationale… Rita Tataï vous propose en 45 mn de faire un survol d’Est en Ouest, du Nord au Sud, pour en découvrir les principales silhouettes et caractéristiques. C’est aussi en Afrique que finissent un grand nombre de vêtements dont nous ne voulons plus.  Récupération et recyclage  (thème de la Convention du Costume 2016) font donc partie de leur vie quotidienne…

92-motif_pagne_tu_sors_je_sors
Motif de pagne
94-mon-mari-est-capable
Motif « mon mari est capable »
rita-tatai%cc%88-by-paola-guigou1
Rita au milieu de sa caverne aux merveilles, son atelier (photo : Paola Guigou)
rita-tatai-aquarelle
Aquarelle de Rita au travail

Elena, quand le costume prend vie

danse-tribale

 

Témoin actif de l’arrivée de la danse « Tribal Fusion » en France il y a maintenant une dizaine d’années, Elena Wei-Dupont, aka Fi-Fi le TiPaon, en est aujourd’hui une ambassadrice passionnée et aguerrie, formatrice certifiée en danse orientale contemporaine par l’école Assia Guemra, et en danse « Tribal ATS® » par l’école créatrice du style FatChance BellyDance. Elle aussi actuellement membre du Conseil International de la Danse à l’Unesco. Deuxième FatChance BellyDance Sister Studio® de France, basée à Paris, elle gère l’association « Le Petit Paon« , qui œuvre pour la promotion des danses d’improvisation tribale et de la danse Tribal Fusion en organisant des cours et des stages, sur Paris et en province, des spectacles, mais aussi des soirées solidaires pour venir en aide aux associations caritatives locales grâce à la danse. Elle est également la fondatrice de la troupe itinérante Tribal French Connexion, regroupant les Sister Studio de France lors de représentations communes, et la directrice artistique de la compagnie de danse tribale parisienne Heiwa Tribe, Heiwa signifiant Paix en japonais.

Tribal pour l’esprit communautaire, Fusion pour le métissage des danses, une danse originale dans sa technique, dans ses valeurs, dans son esthétique tant gestuelle que visuelle. Du métissage originel des danses orientales et tziganes est né l’intérêt exponentiel des danseuses tribales pour les costumes traditionnels d’Afrique et du Moyen Orient, mais aussi pour tout costume ethnique. Le développement des fusions entre les disciplines précitées et les autres disciplines de danses, et même entre les différents arts du mouvement, ont encore accru cet intérêt jusqu’à la fascination, l’envie de posséder ces pièces souvent uniques, jusqu’à la démarche d’en créer soi même. L’imaginaire hautement cultivée dans les valeurs de cette danse pousse aussi naturellement ses pratiquants à imaginer leurs costumes et à les coudre pour qu’ils deviennent le reflet de leur âme qui transparaît ainsi tant à travers la danse que le costume.

Enfance bercée de voyages et baignée dans le mélange des cultures occidentales, africaines et asiatiques, Fi-Fi le TiPaon a toujours été fascinée par le métissage des cultures sous toutes ses formes. Elle ne pouvait que tomber éperdument amoureuse de la danse Tribal Fusion, où la fusion est reine. Elle s’est gentiment proposée pour participer à cette première convention du costume pour y représenter la passion créatrice des tribaleuses avec sa partenaire, Artémise.

La page d’Heiwa Tribe : https://www.facebook.com/HeiwaTribe/
Lien internet de l’association : www.lepetitpaon.com

***

Vous retrouverez Elena, alias Fi-Fi le TiPaon, pendant cette convention :

** DIMANCHE 11 décembre 2016 **

Après-midi (heure à définir)
Fi-Fi le TiPaon et Artémise vous proposeront une démonstration et une initiation éclair à la danse tribale.

15h : Le costume dans la danse orientale tribale (conf)(n°57)
Elena (Fi-Fi le TiPaon) vous présentera le costume tribal sous toutes ses coutures : ses influences, ses matières, ses coupes… Ou quand le costume cesse de n’être qu’un vêtement pour devenir un outil de médiation artistique !

 

ed-turpin-fifi-endless-night