Artémise fait danser la lumière

Bellydance Dance oriental Raqs Sharqi Bauchtanz Orientalischer Tanz Photo by André Elbing
Artémise en pleine action (photo by André Elbing)

Artémise est arrivée dans le monde merveilleux du costume par la reconstitution et l’évocation historique (médiévales), puis a glissé doucement dans les domaines de l’imaginaire, notamment les univers med-fan. Danseuse passionnée depuis l’enfance, elle a découvert les danses tribales orientales il y a une dizaine d’années, et est tombée amoureuse des tenues mi-traditionnelles mi-modernes qui caractérisent ce style. Elle n’a de cesse, depuis, de lier les univers pagan, fantasy et tribal dans les tenues qu’elle réalise pour les spectacles auxquels elle participe au sein de nombreuses compagnies ou en solo. Ses techniques ne sont pas très orthodoxes, ses priorités étant surtout la solidité, l’équilibre, un aspect aussi « authentique » que possible, et évidemment, la sécurité lorsque elle danse avec du feu 😉

***

Vous pourrez retrouver Artémise pendant la CosConv :

** DIMANCHE 11 décembre 2016 **

10h : Headband tribal (atelier) (n°41)
Vous pourrez fabriquer un headband tribal et repartir avec, en suivant les indications d’Artémise Adam.
PAF à prévoir et à régler sur place à Artémise : 10 à 15€ selon le modèle souhaité. Cette somme correspond aux coût des fournitures utilisées pour réaliser votre accessoire.

14h : Costume et lumière (feu, LED) (conférence) (n°51)
Artémise Adam vous parlera des techniques et du matériel qu’elle utilise pour mettre en lumière ses costumes destinés à la danse (mais ces informations peuvent vous être utiles dans bien d’autres domaines : GN, Carnaval de Venise, Cosplay, Soirées…). Elle traitera aussi du travail avec le feu, qui nécessite un gros travail d’adaptation des matières pour éviter tout accident !

Bellydance Dance oriental Raqs Sharqi Bauchtanz Orientalischer Tanz Photo by André Elbing
Bellydance, photo by André Elbing

Rita, une colombe passionnée d’Afrique

rita-tatai-atelier-la-colombe-cp-thomas-kuchel

 

Rita confectionne des costumes depuis plus de 40 ans et a été intermittente du spectacle vivant (théâtre, ballet, opéra…) pendant 20 ans avant de diriger l’Atelier « La Colombe » depuis 15 ans (page Facebook ICI et Blog ICI). Elle crée des costumes pour le spectacle (ballet, théâtre, cirque) ainsi que pour les entreprises et les particuliers (parc d’attraction, carnavaliers vénitiens, tenues XVIIIe, XIXe, cosplay, fantaisie, danse orientale….). L’atelier, situé à Strasbourg a actuellement 1000 costumes en location fabriqués avec amour sur une trentaine d’année et possédera un stand lors du marché de la CosConv.

L’autre passion de Rita est l’Afrique, et c’est la raison pour laquelle elle parlera de ce sujet samedi soir, en alliant Afrique ET costumes.

***

Vous retrouverez Rita lors de la CosConv :

** SAMEDI 10 décembre 2016 **

12h : Les métiers du costume (Table-Ronde) (n°11)
Plusieurs costumiers (Sébastien Passot, Cassandre Desbarbieux, Rita Tataï, Stéphanie Wahli, Stéphane Bergiers) seront réunis autour d’une table pour vous expliquer leur parcours (qu’ils soient diplômés ou autodidactes), leurs difficultés quotidiennes et leur bonheur de vivre de leur passion. Et surtout, répondre à vos questions !

15h : Vivre du costume (Table-Ronde) (n°23)
Plusieurs costumiers (Cassandre Desbarbieux, François Tamarin, Carmen Nguyen Cenalmor, Rita Tataï, Stéphane Bergiers, Fanny Wilk) seront réunis autour d’une table pour vous expliquer leur parcours (qu’ils soient diplômés ou autodidactes), leur statut juridique (auto-entreprise, EURL, …), leur travail en solo ou en atelier, la gestion des clients, les difficultés (financières, relationnelles,…) dans lesquelles on peut tomber. Et surtout, répondre à vos questions !

17h : Les grandes lignes du vêtement et du costume en Afrique (conférence) (n°35)
L’Afrique, c’est 30 millions de kilomètres carré, 1 milliard d’habitants, 54 pays reconnus par la communauté internationale… Rita Tataï vous propose en 45 mn de faire un survol d’Est en Ouest, du Nord au Sud, pour en découvrir les principales silhouettes et caractéristiques. C’est aussi en Afrique que finissent un grand nombre de vêtements dont nous ne voulons plus.  Récupération et recyclage  (thème de la Convention du Costume 2016) font donc partie de leur vie quotidienne…

92-motif_pagne_tu_sors_je_sors
Motif de pagne
94-mon-mari-est-capable
Motif « mon mari est capable »
rita-tatai%cc%88-by-paola-guigou1
Rita au milieu de sa caverne aux merveilles, son atelier (photo : Paola Guigou)
rita-tatai-aquarelle
Aquarelle de Rita au travail

Elena, quand le costume prend vie

danse-tribale

 

Témoin actif de l’arrivée de la danse « Tribal Fusion » en France il y a maintenant une dizaine d’années, Elena Wei-Dupont, aka Fi-Fi le TiPaon, en est aujourd’hui une ambassadrice passionnée et aguerrie, formatrice certifiée en danse orientale contemporaine par l’école Assia Guemra, et en danse « Tribal ATS® » par l’école créatrice du style FatChance BellyDance. Elle aussi actuellement membre du Conseil International de la Danse à l’Unesco. Deuxième FatChance BellyDance Sister Studio® de France, basée à Paris, elle gère l’association « Le Petit Paon« , qui œuvre pour la promotion des danses d’improvisation tribale et de la danse Tribal Fusion en organisant des cours et des stages, sur Paris et en province, des spectacles, mais aussi des soirées solidaires pour venir en aide aux associations caritatives locales grâce à la danse. Elle est également la fondatrice de la troupe itinérante Tribal French Connexion, regroupant les Sister Studio de France lors de représentations communes, et la directrice artistique de la compagnie de danse tribale parisienne Heiwa Tribe, Heiwa signifiant Paix en japonais.

Tribal pour l’esprit communautaire, Fusion pour le métissage des danses, une danse originale dans sa technique, dans ses valeurs, dans son esthétique tant gestuelle que visuelle. Du métissage originel des danses orientales et tziganes est né l’intérêt exponentiel des danseuses tribales pour les costumes traditionnels d’Afrique et du Moyen Orient, mais aussi pour tout costume ethnique. Le développement des fusions entre les disciplines précitées et les autres disciplines de danses, et même entre les différents arts du mouvement, ont encore accru cet intérêt jusqu’à la fascination, l’envie de posséder ces pièces souvent uniques, jusqu’à la démarche d’en créer soi même. L’imaginaire hautement cultivée dans les valeurs de cette danse pousse aussi naturellement ses pratiquants à imaginer leurs costumes et à les coudre pour qu’ils deviennent le reflet de leur âme qui transparaît ainsi tant à travers la danse que le costume.

Enfance bercée de voyages et baignée dans le mélange des cultures occidentales, africaines et asiatiques, Fi-Fi le TiPaon a toujours été fascinée par le métissage des cultures sous toutes ses formes. Elle ne pouvait que tomber éperdument amoureuse de la danse Tribal Fusion, où la fusion est reine. Elle s’est gentiment proposée pour participer à cette première convention du costume pour y représenter la passion créatrice des tribaleuses avec sa partenaire, Artémise.

La page d’Heiwa Tribe : https://www.facebook.com/HeiwaTribe/
Lien internet de l’association : www.lepetitpaon.com

***

Vous retrouverez Elena, alias Fi-Fi le TiPaon, pendant cette convention :

** DIMANCHE 11 décembre 2016 **

Après-midi (heure à définir)
Fi-Fi le TiPaon et Artémise vous proposeront une démonstration et une initiation éclair à la danse tribale.

15h : Le costume dans la danse orientale tribale (conf)(n°57)
Elena (Fi-Fi le TiPaon) vous présentera le costume tribal sous toutes ses coutures : ses influences, ses matières, ses coupes… Ou quand le costume cesse de n’être qu’un vêtement pour devenir un outil de médiation artistique !

 

ed-turpin-fifi-endless-night