Massimiliano Mocchia di Coggiola, le dandysme en art de vivre

Portrait de Massimiliano, par Mireille Ampilhac Mins (2016)
Portrait de Massimiliano, par Mireille Ampilhac Mins (2016)

Massimiliano Mocchia di Coggiola, italien d’origine et parisien d’adoption, est artiste peintre, critique et historien de l’art et de la mode. Il est auteur de plusieurs essais et articles sur l’histoire de la mode et du goût masculin, du dandysme, de l’esthétisme et de la décadence. Il est rédacteur régulier pour le magazine « Dandy », illustrateur pour la même revue et pour plusieurs maisons d’éditions italiennes. Il a récemment donné deux cours privés d’histoire de la mode masculine aux costumiers de la Comédie Française. Il a aussi été styliste des vidéos du groupe « La Femme » et il est régulièrement interviewé par des magazines internationaux pour ce qui concerne le style du garde-robe masculin classique et la culture dite du rétro.

Il tiens un blog en français, italien et anglais : www.mmdc-art.com

hommes-art-deco

Vous pourrez retrouver Massimiliano pendant la CosConv :

** SAMEDI 10 décembre 2016 **

12h : Le savoir s’habiller masculin pendant les années Art Déco (conférence) (n°66)
Massimiliano Mocchia di Coggiola nous donnera toutes les règles du savoir-s’habiller qui ont codifié la mode masculine des années Art Déco : les différences entre les costumes de jour (redingote, jaquette, complet, blazer) et les costumes du soir (habit, smoking).
– Les années 1920 : La mode masculine après l’uniforme de guerre / L’homme, la jeunesse et la rébellion contre les parents bourgeois / Les “Années Folles”/ La féminisation de l’homme.
– Les années 1930 : La mode classique / Naissance du style “bold look”
– Les années 1940 : Le “bold look” renforcé / L’homme macho mais avec “classe”.
Pour chacune de ces décennies, Massimiliano vous présentera les coupes caractéristiques, les influences, les accessoires, les couleurs et matières.

homme-art-deco

mode-homme-art-deco

Une réflexion sur “ Massimiliano Mocchia di Coggiola, le dandysme en art de vivre ”

  • 10 décembre 2016 à 10 h 44 min
    Permalink

    Le soucis, quand il N y a qu un Massimiliano au monde et que l’on est pas où il est on le regrette. Bonne conférence au King Dandy

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *